Comment renégocier son assurance emprunteur à coup sûr

Pourquoi il est difficile de changer son assurance

Si vous avez eu l’occasion récemment de déposer un dossier de prêt immobilier en ce début d’année, vous avez bien noté que les taux d’intérêts au plus bas sont plutôt stables. Mais votre banquier bien que plus conciliant sur votre endettement. Il accepte jusqu’à 35% d’ effort de remboursement et même sur la durée du crédit, il peut accorder 27 ans. En revanche, il ne plaisante pas quand il s’agit d’obtenir une délégation d’assurance emprunteur. C’est là son moindre défaut !

En effet, ce n’est pas un bruit de couloir, les banques freinent de toutes leurs forces, voire même mordre la ligne jaune quand il est question de brader la cotisation d’assurance emprunteur.

De quoi s agit il ?

Bien des choses ont changé depuis que la BCE encaisse des loyers de la part des banques qui déposent leurs liquidités. Depuis que l’Etat emprunte à taux négatif et de ce fait remboursera à l’aéchéance moins que le montant emprunté.

Quant à l assurance emprunteur, souvenez vous, tout d abord, la loi Lagarde en 2010 qui permettait de choisir par délégation de l’assurance emprunteur, une autre assurance groupe que celle de la banque.

Pour mémoire, l’ assurance de prêt contrat groupe fonctionne dans un esprit mutualiste.

  • Une cotisation égale pour tous fondée sur un taux calculé et payé sur le montant emprunté
  • cela durant toute la durée du prêt.
  • Avec une règle d’or pas de discrimination d’âge,
  • le même tarif pour tout emprunteur en bonne santé évidemment.

Délégation d’ assurance

La délégation est une possibilité offerte par la loi accordant la faculté de choisir chez un assureur en dehors de la banque prêteuse. Comment peut on négocier avec la banque alors que le coût du crédit représentait plus que le principal. Les prêts conventionnés ont atteint 15.40% pensez donc.

Mais alors, aujourd’hui les intérêts sont de l’enfantillage à côté d’aujourd’hui ?

Oui vraiment, seulement la banque calcule la marge globale du crédit, après avoir déduit les frais de marché et de personnel. Si vous obtenez une baisse des frais de dossiers c’est que vous aurez sans doute accepté la « vente additionnelle » ? c’est à dire qu’en contre partie de cette remise, la banque vous proposera l assurance IARD (assurance incendie et risques divers du bien), donnant-donnant en somme.

Tout ceci, est sans compter sur la bagarre de longue haleine des associations et du ministre Bruno Hamon, (2014) qui avait bien compris que les négociations n’étaient pas favorable à l’emprunteur.

Ainsi donc, après l’échec de la délégation d’ assurance, l’emprunteur aura la possibilité de revoir sa cotisation d’assurance au cours de la première année aurait dû en finir.

Cela ne suffira pas. La Loi amendement Bourquin en 2018 rendra l’ assurance emprunteur résiliable annuellement . La demande de résiliation du contrat d’assurance de prêt pourra s’exercer à date anniversaire du contrat.

Afin d’éviter les litiges, la procédure prévoit de respecter l’ envoi d’une lettre recommandée deux mois avant la date d’échéance .

La politique des banques

Nous avons aborder plus haut la marge des banques qui s’amenuise comme peau de chagrin. C’est vrai !

Néanmoins, l’emprunteur peut exiger à tout le moins, le juste prix.

Depuis l’externalisation de leurs services, les banques  ont confié l’instruction des dossiers de financement immobilier aux courtiers en crédit, moyennant un contrat de partenariat.

Seulement elles n’avaient sans doute pas vu venir l’évolution des taux d’ intérêt enfonçant le plancher des taux négatifs. De ce fait, les banques ont réduit brutalement l’allocation attribuée aux courtiers à chaque dossier financé.

En effet, le commissionnement du courtier était il n’y a pas si longtemps rémunéré à 1% du montant du prêt immobilier instruit et débloqué. Fin décembre 2020, cette rémunération est divisée par deux soit 0.50% pour les courtiers les plus chanceux, car beaucoup d’entre eux ont vu leur partenariat résilié purement et simplement.

Dernier point à souligner, les banques ont « objectivé » leur contrat de courtage . En effet, le courtier se voit « contraint » de fournir des dossiers privilégiant le contrat d assurance groupe en faveur de la banque. C’est la notion de quotas d’assurance en délégation qui s’impose. Et que dire d’accompagner un emprunteur qui désirerait changer d’assurance ?

A l’évidence la parole est à la banque qui aura le dernier mot, cela est bien évident.

L’intérêt du client

L’emprunteur nous l’avons dit , n’est pas le mieux placé seul pour défendre ses intérêts personnels. Alors qui pourra accompagner son client autre que le courtier en crédit immobilier?

Le courtier qui n’a plus d’engagement envers la banque est tout indiqué pour cette mission. Cette planche de salut lui permettra de présenter des assurances indépendantes mais qui répondent aux critères d’exigences de la banque cela va de soi. En somme, l’assurance est spécialement étudié pour couvrir les risques notamment de la perte totale et irréversible d’autonomie compte tenu de son profil professionnel et suivant son état de santé.

Faire jouer la concurrence en choisissant une assurance de prêt dont la cotisation est calculée sur le capital restant dû est un enjeu qu’il faudra gagner .

Dernier conseil : la plupart des prêts souscrit sur une durée de 20 ou 25 ans sont en réalité remboursés par anticipation en moyenne vers 8 à 10 ans, donc bien veiller à vérifier le coût de la cotisation qui respecte d’une part l’âge de l’emprunteur et qui doit en toute logique décliner avec le capital restant dû d’autre part.

Ce challenge « l’ex » courtier connait bien l’assurance prêteur, d’ailleurs la plupart des courtiers ont la qualité d’ assureur.

La solution

Devant la difficulté de pouvoir négocier au moment du dépôt du dossier de prêt, il est recommandé d’accepter l ‘assurance groupe de la banque.

Ensuite on fait valoir la loi Hamon au cours de la première année et si besoin, la loi Bourquin qui prévoit la résiliation à la date anniversaire de l’ offre de prêt.

Autant dire que le client est « porté  » par la loi néanmoins, l’aide du professionnel du courtage est très recommandé.

CHANGER D ASSURANCE EMPRUNTEUR

Les sociétés de courtage en ligne ont cette indépendance que ne possède pas les courtiers installés dans une agence. Aussi je vous laisse la possibilité de remplir ce formulaire qui vous permettra de passer la muraille.