Quelle assurance emprunteur pret immobilier choisir

Assurance emprunteur quel choix

La loi ou plutôt les lois successives depuis 2010, ont eu raison des réticences bien senties des acteurs bancaires en matière d’assurance emprunteur. La garantie que représente l’assurance de l’emprunteur est partie intégrante du contrat de prêt immobilier. En effet, la santé préservée de l’emprunteur est un gage de bonne fin du crédit immobilier, cela va de soi. Le banquier est à l’origine de cette « originalité », se soucier des événements aléatoires en cours de remboursement du crédit, est tout à fait louable. Même s’il n’y a pas que philanthropie dans cette bienveillance.

Déclaration franche et sincère à la signature

La qualité d’un contrat d’assurance emprunteur se mesure au questionnaire de santé. Soit dit en passant ce formulaire échappe au regard du banquier, car ce document confidentiel transite directement chez l’assureur. Notamment, ce contrat repose sur la confiance entre assuré et assureur, cela sous entend qu’aucune dissimulation n’entacherait le contrat.

Principe de l’assurance : irrévocabilité des garanties

En revanche, les garanties sont accordées pour la durée du contrat à courir en couverture des risques qui pourraient survenir. Ainsi toute modification du bulletin de santé n’est pas opposable à l’assuré, qui profite de l’irrévocabilité des garanties offertes à la signature. Ainsi, au moment de changer d’assureur la question est rédhibitoire si d’aventure l’état de santé avait subi quelque avarie.

Les critères  de garantie de l’assurance, à sélectionner

Au moment de souscrire un contrat d’assurance emprunteur, ce qu’il faut faire et ne pas faire , ne se déclame pas . En particulier, il faut tenir compte des emprunteurs assurables. L’âge compte beaucoup dans la répercussion de la cotisation. Vous savez que les assurances utilisent des tables de mortalité pour apprécier certains contrats. Bien que le contrat assurance emprunteur ne soit pas concerné, les assureurs gardent présent à l’esprit une limite  charnière qui se situe autour de 45 ans. Ajoutons à cela, la profession qui  reste un critère de sélection, de la sorte les taux de cotisations y sont sensibles.

Vous choisirez des garanties qui couvrent l’invalidité temporaire, puis l’invalidité totale(ou partielle) et permanente et enfin le décès. Cela va de soi, mais que faut il rechercher pour trouver la bonne assurance emprunteur?

Les points à vérifier dans un contrat d’assurance emprunteur

Si vous avez l’œil avisé, vous  insisterez sur la formulation de ce qui est couvert. Ainsi, vous vérifierez la prise en charge de la mensualité en cas d’arrêt de travail. Vous saurez comprendre la différence entre forfaitaire et indemnitaire. Autrement dit, je suis salarié dans une entreprise qui concède la subrogation pour maintien de salaire en cas d’arrêt de travail par exemple. Dans mon cas, cela voudra dire que l’assurance emprunteur  n’interviendra pas compte tenu de mon  revenu inchangé. Une indemnisation forfaitaire serait appropriée, alors qu’aucune prise en charge indemnitaire n’est due.

Vous remarquerez les  chausse trappes relatives à la reprise du travail en mi-temps thérapeutique. Quant à la fin de l’indemnisation convenue par le médecin conseil de l’assureur, qui décrétera que vous êtes apte à exercer une autre profession (compatible avec votre handicap) !!   entre autre exemple.

Le recours au courtier immobilier ET courtier en assurance

Le plus sûr serait de confier son dossier au courtier en assurance qui peut être le même que le courtier immobilier. J’insiste sur ce point, car le courtier immobilier est enregistré ORIAS en COBSP alors que le courtier en assurance est enregistré COA. De ce fait, la qualification dépend des diplômes. Aussi, vaut il mieux dès l’ouverture du dossier avoir affaire au courtier immobilier et assurance, le conseil sera plus adapté. Vous les trouverez chez KG Crédit car cette société s’est lancée après la promulgation de la Loi Lagarde en 2013. Elle est donc conforme à la réglementation.