Assurance pret immobilier : pouvoir choisir

Quelle assurance pret immobilier choisir ?

Assurance pret immobilier faisait partie intégrante du pret immobilier et de ce fait n’était pas négociable. Les choses ont changé en janvier 2018. L’assurance pret immobilier ou assurance emprunteur n’est plus un accessoire du pret immobilier. il s’agit désormais d’une assurance personnelle qui tient compte des éléments financiers liés au credit immobilier, c’est bien certain. Nous avons l’impression d’enfoncer des portes ouvertes… et pourtant ?

Assurance pret immobilier : actualité

Précisons que l assurance emprunteur ou assurance pret immobilier selon l’appellation retenue, n’est pas obligatoire. On peut obtenir un pret immobilier sans être couvert par une assurance pret immobilier. Néanmoins, la durée du pret immobilier, d’une part, les mensualités dues représentant facilement le tiers des revenus d’autre part, plaident en faveur de l’assurance proposée par votre banque. Ajoutons qu’il serait insensé de laisser un emprunteur prendre un tel risque devant le remboursement de votre credit .

Choisir son assurance prêt immobilier : en dehors du banquier

Cela dit, l’assurance pret immobilier, soit dit en passant coûte 30 à 40% du coût total du credit immobilier, est devenu incontournable, dans le principe. Or, le choix revient à l’emprunteur de choisir une assurance indépendante de l offre de prêt de la banque. Grâce à la loi Hamon, devancée par ailleurs par la loi Lagarde et complétée par la loi Sapin nous pouvons également changer d assurance.

Assurance pret immobilier : comment le banquier accepte t il ?

La souscription du credit immobilier peut être adossée par une délégation d assurance, autrement dit une assurance en provenance d’une mutuelle, d’un assureur ou autres instituts. Le banquier consentira cette délégation en négociant ce que l’on appelle la vente additionnelle. En d’autres termes, la banque est un commerçant comme les autres, la marge procurée par l’assurance emprunteur représente un manque à gagner certain. Aussi, le banquier recherchera la marge dans la vente de la carte bancaire, dans l’assurance IARD (Incendie Accident, Risques Divers) par exemple, dans l’assurance MRH (Multi-Risques Habitation, et services à souscrire par abonnement.

Une assurance prêt immobilier : à vos mesures, c’est possible ?

Entre assurance de la banque accessoire d’un prêt immobilier et assurance individuelle d’un assureur concurrent, il y a des économies substantielles à faire. Nous avons vu , les emprunteurs antérieurs à janvier 2018, qui ont changer d assurance (de contrat décès et assurance invalidité )fournies par la banque, diminuer de moitié la cotisation assurance de prêt immobilier existant.

Ensuite l’amendement Bourquin et la loi Hamon permettaient dans les 12 mois de votre emprunt de changer votre contrat d assurance emprunteur, enfin pour ceux qui ont pu remonter « le courant » des us et coutumes, si je puis dire.

Aujourd’hui, la parole bascule du côté de l’emprunteur, à tel point que l’on voit des assureurs proposés des conditions de plus en plus adaptées au profil des clients. Notamment dans le cas de la pratique de sport, de métiers réputés à risques (chutes mortelles) et autres activités autrefois exclues.

Alors assurance sur mesure , non sans doute , mais assurance avec options multiples en relation avec le capital restant sur la prêt et bien sûr l’âge de l’emprunteur devenu un critère de sélection.

Règles de prudence avant de changer son assurance emprunteur

Il faut impérativement conserver les garanties essentielles  appelées garanties équivalentes, et dictées par les banques.

Ensuite, le délai de carence qui représente le temps de non prise en charge dans la nouvelle assurance. Cela paraît anodin, mais imparable et risqué sans moyen de s’en protéger.

Enfin la franchise est un élément à considérer dans la durée du contrat. En effet, au moment de la survenance d’un sinistre la prise en charge de l’assureur n’est pas immédiate. Un délai de franchise est précisé dans les conditions générales et donc sera appliqué.

Dernier point, les garanties sont exprimées et bien comprises de la part de l’assuré. Néanmoins, l’attention sera portée sur les cas d’exclusions souvent difficiles à trouver proche des mentions légales.

Au titre des garanties, nous savons que le contrat d’assurance emprunteur dispose que les garanties accordées dans le contrat restent irrévocables dans la durée complète du contrat .  En revanche, il faut bien veiller à vérifier les éventuels changements qui auraient pu intervenir depuis la souscription du pret immobilier d’origine et la souscription de l’assurance nouvelle. Car en effet, l’irrévocabilité des garanties ci-dessus énoncées seront obsolètes dans le nouveau contrat. Imaginons un lumbago, tension artérielle ou autres modifications intervenues pendant l’ancien contrat serait rédhibitoire.